Aujourd'hui 20 octobre nous fêtons : Sainte Adeline - Abbesse à Mortain (✝ 1125)

Diocèse de Valence

 Accueil > Nourrir sa foi > A vous de voir > Et si j’allais me confesser ?

"Je vais me confesser non pour sentir des choses intéressantes ou pour voir quel conseil on me donne, mais parce que c’est moi qui dois me soumettre à la puissance de Dieu, et cela me suffit, me donne la joie et la paix"
Cardinal Martini

Dossier réalisé avec une fiche croire.com


 9 février 2009

1 | 2

 Pourquoi se confesser ?
Chacun, à un moment ou à un autre, désire faire le point sur la façon dont son existence se déroule. Chacun peut éprouver des difficultés dans sa vie affective, professionnelle, amicale. Il y a des (...)

 Comment se confesser ?
Ce qu’on appelle aujourd’hui le "sacrement du pardon" ou de la "réconciliation" a bien changé dans sa forme ! De plus en plus de chrétiens, et en particulier des jeunes, redécouvrent ce sacrement (...)

 Préparer sa confession
C’est une démarche suffisamment importante pour y consacrer un bon moment de réflexion ! Il n’est pas demandé de dresser une liste de péchés, ni de faire un introspection rigoureuse de ses moindres (...)

 Rendre grâce en premier
Pourquoi ne pas commencer sa confession par rendre grâce ? Remercier Dieu pour une épreuve surmontée, des joies reçues, des évènements heureux. Il est important que ces choses émergent devant Lui, (...)

 Voir ce qui ne va pas
Il ne s’agit pas d’énumérer des péchés formels - même s’il est bien de dire explicitement les actions dont on a conscience qu’elles nous ont éloignés de Dieu - mais de dire à Dieu ce que l’on voudrait (...)

 Finir par une prière
On peut terminer sa confession par un temps de prière avec le prêtre. Celui-ci peut, avant de prononcer, au nom de Dieu, la parole du pardon (ou d’absolution), lire un passage d’Evangile, le (...)

 Et après ?
Il faut prendre la décision de changer ! Surtout si les fautes avouées sont graves et ont de lourdes conséquences sur soi et sur les autres. Parfois, des réaménagements de vie sont à entreprendre, (...)

 Une confession régulière pour discerner son péché ?
Dans un monde où la permissivité s’accentue au détriment de l’exigence vis à vis de soi-même, la conscience du péché semble s’étioler... La confession régulière peut-elle servir en effet à "mettre le doigt" (...)
 



                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP