Aujourd'hui 21 novembre nous fêtons : Présentation de la Vierge Marie -

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
De l’université d’été au Synode diocésain le Bien Commun

A la charnière des vacances et de la rentrée, l’Université d’été du diocèse (environ 130 personnes) a proposé un temps d’arrêt et de réflexion autour du "Bien commun et de la pensée sociale de l’Église".


   

Il s’agissait donc d’incarnation de l’Évangile dans toute la vie de l’humanité : économie, vie familiale, politique, culturelle,
associative, internationale,... vie individuelle mais aussi collective. Car c’est bien là, au coeur de nos réalités humaines, des plus ordinaires aux plus complexes ou mondiales, que nous avons à vivre notre marche à la suite du Christ et à la "pratiquer" c’est-à-dire à traduire dans notre agir, les paroles et les actes du Christ.
Cet enseignement en matière sociale invite à aller au-delà de l’échange marchand, de l’urgence et du court terme, pour envisager l’enjeu et orienter nos pratiques : faire société et discerner ce qu’il est bon de faire pour que chacun ait sa place.
C’est cette même démarche que nous sommes invités à vivre dans le Synode que notre Évêque convoque.
D’abord dans un forum synodal sur notre unité pastorale en novembre prochain.
Sur l’Unité Pastorale Drôme des Collines un peu plus de 380 personnes ont participé à des équipes autour du Carnet de route durant l’année dernière. Elles ont reçu un volumineux Livret de propositions qui collecte tout ce qui a été proposé dans le diocèse.
C’est autour de ce livret, de ce qu’il inspire à ses lecteurs, de ce qu’ils en retiennent, de ce qu’ils soupçonnent être bon pour l’Église de la Drôme, que s’organisera la soirée du 14 Novembre, avec les deux autres paroisses de la Galaure et la Valloire.
Il s’agira déjà d’orienter le sens de l’assemblée synodale en dépassant l’urgence et le court terme, pour rechercher ce qu’il est bon de recevoir, de vivre et de faire pour le bien de l’Église de la Drôme dans la fidélité à l’Évangile du Christ.
Ensuite il y aura la mise en place de l’Assemblée Synodale elle-même : des laïcs, des diacres, des prêtres, seront invités à travailler, discuter et proposer à l’Évêque, des décisions à prendre. Dans cette aventure synodale il s’agit donc de prendre part, de participer à l’oeuvre commune, au "Bien Commun", par notre réflexion, notre imagination et notre prière.

P. Philippe MAURIN
Trait d’Union (Bulletin de la paroisse St Vincent de l’Hermitage) N°224 d’octobre 2014






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP