Aujourd'hui 20 novembre nous fêtons : Saint Edmond le Martyr - roi d’Est-Anglia, (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Formation des prêtres et conscience européenne au menu des évêques à Lourdes

L’Assemblée plénière d’automne des évêques de France se déroulera à Lourdes du mardi 5 au dimanche 10 novembre 2013.
Ce sera la première assemblée présidée par Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille comme nouveau Président de la CEF. L’actualité française et internationale, mais aussi romaine sera aussi au cœur de cette assemblée.


   

La formation des prêtres, l’Europe, la préparation au mariage, les chrétiens d’Orient, le phénomène social de l’avortement figurent parmi les sujets qu’aborderont les évêques français, réunis à Lourdes pour leur assemblée plénière d’automne, du mardi 5 au dimanche 10 novembre.
Élu en avril, Mgr Georges Pontier, archevêque de Marseille, prononcera, mardi 5 novembre à 8 h 50, son premier discours en tant que président de la Conférence des évêques de France (CEF).

Lors d’une conférence de presse, donnée jeudi 24 octobre au siège de la CEF à Paris, Mgr Bernard Podvin a indiqué que les discussions des évêques autour des questions d’actualité seront « forcément marquées par le climat sociétal morose qui règne dans notre pays ». « Nous avons le sentiment que la société française est traversée par de profonds clivages, qui risquent de s’accentuer, à l’approche des échéances électorales », a-t-il relevé.

« La nécessité d’une Europe sociale »
Les élections européennes du 25 mai 2014 ne manqueront pas d’être abordées durant la séance consacrée à l’Europe, au cours de laquelle Sylvie Goulard, députée européenne Modem, viendra s’exprimer dans l’hémicycle Sainte Bernadette.

« Les évêques ont le sentiment qu’il faut faire prendre conscience à l’opinion publique de la nécessité d’une Europe sociale, au moment où l’Europe sert trop souvent d’exutoire aux récriminations de toutes sortes », a fait valoir leur porte-parole.

Parmi les sujets de société abordés au cours de l’Assemblée plénière, les évêques écouteront les premiers résultats des travaux, menés par le groupe de travail, réuni autour de Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble, sur le phénomène social de l’avortement.

« Modèle de prêtre »
Un an après les premières manifestations contre la loi Taubira autorisant le mariage entre deux personnes de même sexe, le « mariage pour tous » devrait aussi être évoqué « de manière massive », a estimé Mgr Podvin.

Concernant les thèmes plus directement liés au fonctionnement de l’Église, la formation des prêtres constitue assurément le dossier le plus important étudié par les évêques à partir du mardi 5 novembre.

« Aujourd’hui, la question se pose de manière aiguë car nous manquons de prêtres. Il existe plusieurs manières de considérer leur formation. C’est le moment pour les évêques d’envisager de manière objective des critères communs, en matière de discernement sur le recrutement ou la répartition des séminaires », a estimé Mgr Podvin, qui ne cache pas que c’est aussi la question du « modèle de prêtre » qui se pose à cette occasion.

« La formation des prêtres est un enjeu prioritaire car elle impose de réfléchir à quels prêtres nous voulons pour demain », a ajouté le porte-parole de la CEF. La réflexion engagée par les évêques est le prélude au rassemblement des séminaristes qui suivra l’assemblée plénière, dans un an, en novembre 2014.

B. B.
Source : http://www.la-croix.com






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP