Aujourd'hui 21 novembre nous fêtons : Présentation de la Vierge Marie -

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Gitans et Gens du Voyage aux Saintes-Maries-de-la-Mer

A l’occasion de la fête de sainte Marie Jacobé, les Gitans et Gens du Voyage sont en pèlerinage du 18 au 25 mai 2013. Un moment pour se ressourcer dans la foi aux Saintes-Marie-de-la-Mer.


   

Un pèlerinage dans la foi car il en faut pour oser se mettre en route, sans avoir l’assurance de gagner sa vie sur le chemin, ou sur la place du marché aux Saintes-Maries. Il en faut pour stationner une semaine sur des terrains envahis de sable ou englués dans la boue. Il en faut pour arpenter les ruelles qui mènent au village, sous la brûlure du soleil ou la morsure du vent. Il en faut pour porter avec soi le fardeau des situations difficiles, le souci des malades, ou la joie de l’action de grâces.

Un pèlerinage aux origines de la foi, puisque la tradition affirme que deux proches parentes du Christ, Marie Jacobé et Marie Salomé, ont débarqué il y a près de deux mille ans sur cette côte désolée. Les chrétiens de la région reconnaissent en elles les premières messagères de la résurrection. En souvenir de leur arrivée, ils se rendent en procession à la mer le 25 mai, emmenant avec eux leur statue dans une barque.

Quelques siècles plus tard les Gitans et les Gens du Voyage ont reconnu en Sara, la fidèle compagne des Maries, quelqu’un de particulièrement proche d’eux. Pendant longtemps c’est de préférence à elle qu’ils sont venus confier leurs secrets, leurs attentes, leurs remerciements, l’honorant de vêtements aux couleurs chatoyantes et faisant brûler près d’elle de nombreux cierges. Le 24 mai, au milieu d’une foule immense, sa statue quitte la crypte étouffante et enfumée pour être portée en procession jusqu’à la plage.

Un pèlerinage pour nourrir sa foi
Nourrir sa foi à la table de la Parole de Dieu lue, proclamée, commentée, partagée, la nourrir à la table de l’Eucharistie célébrée tous les jours sur les terrains et à l’église. Le soir celle-ci est remplie lors de veillées de prière dont les thèmes abordent les grandes étapes de la vie.

Nourrir sa foi en vivant la liturgie propre des 24 et 25 mai, avec la descente des châsses contenant les reliques des saintes, depuis la « chapelle haute », dans le donjon de l’église forteresse, jusqu’au milieu de la foule massée dans la nef et dans le chœur.

Nourrir sa foi de la rencontre du frère, celui que l’on a hâte de retrouver, celui qu’on a plaisir à découvrir, celui avec lequel on échange un service ou un salut joyeux, celui avec lequel on partage un repas ou un air de musique... Dans la foi, puisse le témoignage des Saintes permettre de reconnaître en lui le visage du Christ !

Source : http://www.eglise.catholique.fr






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP