Aujourd'hui 16 novembre nous fêtons : Sainte Marguerite d’Ecosse - Reine d’Ecosse (✝ (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Téléchargez le texte de Mgr P-Y Michel
[ Commentaire audio ]
Ecoutez Mgr Michel
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Jeudi 13 avril

La montée vers Pâques s’achève avec la Semaine Sainte. C’est Notre évêque, Monseigneur MICHEL qui nous accompagne.



Jeudi Saint
Sainte Ida de Louvain
Femme du Comte de Boulogne (✝ 1113)

   

Commentaire

Dieu nous convertit en faisant de nous des serviteurs à l’image du Serviteur

C’est le récit du lavement des pieds qui domine la liturgie de la Cène du Seigneur, au soir du Jeudi Saint. Le geste de Jésus déposant son vêtement avant de se baisser pour laver les pieds de ses disciples nous ouvre au sens profond de la mort de Jésus qui se profile : il va déposer sa vie dans une offrande libre et débordante de l’amour du Père pour les hommes. C’est le point culminant de sa vie donnée dès le départ car « il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux que l’on aime » (Jean 15, 13). Dans le lavement des pieds, il y a comme un résumé de toute la vie de Jésus et une lumière sur le sens de sa mort. Aussitôt après le lavement des pieds, Jésus interroge ses disciples sur le sens de ce qu’il leur a fait et se révèle comme le Maître et le Seigneur, c’est-à-dire qu’il laisse venir sur ce geste la lumière définitive de sa résurrection en l’ouvrant sur la mission de l’Église : « Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous dites bien, car je le suis. Si donc je vous ai lavé les pieds, moi le Seigneur et le Maître, vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns aux autres, car c’est un exemple que je vous ai donné, pour que vous fassiez, vous aussi, comme moi j’ai fait pour vous. » (Jean 15, 13-15).

Parce l’apôtre Pierre va recevoir la mission de veiller sur l’Église, il est particulière-ment significatif de constater sa résistance : « Non, tu ne me laveras pas les pieds, jamais ! » (Jean 13, 8). Son incompréhension première débouche sur une de-mande d’être lavé tout entier, car l’insistance de Jésus le convertit, le retourne, lui ouvre d’un coup les torrents de miséricorde qui lui sont offerts. Il réalise à ce moment-là qu’il risque de perdre tout dans sa relation au Christ s’il ne s’abandonne pas humblement au geste d’abaissement encore plus humble que Jésus pose pour lui et pour ses frères. Il comprendra plus tard, quand à son tour il livrera sa vie par amour pour son maître et par amour pour ceux qui lui ont été confiés. « La conversion de Pierre se réalise pleinement lorsqu’il renonce à vouloir « sauver » Jésus et qu’il accepte d’être sauvé par lui. » (Benoît XVI, homélie pour la concélébration avec les nouveaux cardinaux, 21 novembre 2010). Le chemin de Pierre est une précieuse indication sur le chemin que l’Église doit prendre si elle veut être fidèle à l’appel du Seigneur, et à la grâce qui lui est faite.

Aujourd’hui, cela se joue dans la diaconie de l’Église, qui ne peut être déléguée à quelques-uns, qui seraient en quelque sorte des spécialistes. La charité de Dieu dévoilée dans le geste de Jésus qui aime « jusqu’au bout » (Jean 13, 1) nous constitue comme serviteurs à l’image du Serviteur. Avec les pauvres et les exclus comme avec ceux qui agissent sur le plan politique et économique pour que la pauvreté recule et que la justice progresse, nous célébrons en ce jeudi saint l’eucharistie comme sacrement de l’amour qui nous revêt du tablier du service.

Mgr Michel

Première Lecture

Le Seigneur m’a consacré par l’onction, il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, et leur donner l’huile de joie

Lecture du livre du prophète Isaïe 61, 1-3a.6a.8b-9

L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles,
guérir ceux qui ont le cœur brisé,
proclamer aux captifs leur délivrance,
aux prisonniers leur libération,
proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur,
et un jour de vengeance pour notre Dieu,
consoler tous ceux qui sont en deuil,
ceux qui sont en deuil dans Sion,
mettre le diadème sur leur tête au lieu de la cendre,
l’huile de joie au lieu du deuil,
un habit de fête au lieu d’un esprit abattu.
Vous serez appelés « Prêtres du Seigneur » ;
on vous dira « Servants de notre Dieu ».
Loyalement, je vous donnerai la récompense,
je conclurai avec vous une alliance éternelle.
Vos descendants seront connus parmi les nations,
et votre postérité, au milieu des peuples.
Qui les verra pourra reconnaître
la descendance bénie du Seigneur.

Psaume

Psaume 88, 20ab.21, 22.25, 27.29)

R/ Ton amour, Seigneur,
sans fin je le chante !

Autrefois, tu as parlé à tes amis,
dans une vision tu leur as dit :
« J’ai trouvé David, mon serviteur,
je l’ai sacré avec mon huile sainte.

« Ma main sera pour toujours avec lui,
mon bras fortifiera son courage.
Mon amour et ma fidélité sont avec lui,
mon nom accroît sa vigueur.

« Il me dira : “Tu es mon Père,
mon Dieu, mon roc et mon salut !”
Sans fin je lui garderai mon amour,
mon alliance avec lui sera fidèle. »

Deuxième Lecture

« Il a fait de nous un royaume et des prêtres pour son Dieu et Père »

Lecture de l’Apocalypse de saint Jean 1, 5-8

Que la grâce et la paix vous soient données
de la part de Jésus Christ, le témoin fidèle,
le premier-né des morts,
le prince des rois de la terre.

À lui qui nous aime,
qui nous a délivrés de nos péchés par son sang,
qui a fait de nous un royaume
et des prêtres pour son Dieu et Père,
à lui, la gloire et la souveraineté
pour les siècles des siècles. Amen.
Voici qu’il vient avec les nuées,
tout œil le verra,
ils le verront, ceux qui l’ont transpercé ;
et sur lui se lamenteront toutes les tribus de la terre.
Oui ! Amen !

Moi, je suis l’Alpha et l’Oméga,
dit le Seigneur Dieu,
Celui qui est, qui était et qui vient,
le Souverain de l’univers.

Évangile

« L’Esprit du Seigneur est sur moi ; il m’a consacré par l’onction »

Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !
L’Esprit du Seigneur est sur moi :
il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres.
Gloire et louange à toi, Seigneur Jésus !

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4, 16-21

En ce temps-là,
Jésus vint à Nazareth, où il avait été élevé.
Selon son habitude,
il entra dans la synagogue le jour du sabbat,
et il se leva pour faire la lecture.
On lui remit le livre du prophète Isaïe.
Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable accordée par le Seigneur.

Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit.
Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui.
Alors il se mit à leur dire :
« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Écriture
que vous venez d’entendre. »


- Lecture du livre du prophète Isaïe 61, 1-3a.6a.8b-9
- Psaume 88, 20ab.21, 22.25, 27.29)
- Lecture de l’Apocalypse de saint Jean 1, 5-8
- Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 4, 16-2





                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP