Aujourd'hui 21 novembre nous fêtons : Présentation de la Vierge Marie -

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
L’Enseignement catholique fait sa rentrée !

« Voici que je fais toutes choses nouvelles »
C’est avec cette affirmation de l’Apocalypse, et dans la dynamique qu’elle porte, que les établissements de l’Enseignement catholique de la Drôme sont invités à ouvrir et à vivre cette nouvelle année scolaire.


   

En effet après une année scolaire 2015/2016 consacrée à la promulgation du projet diocésain et à son appropriation par les communautés éducatives, voici le temps de sa mise en œuvre, pour « faire toutes choses nouvelles ».
Pour cela le comité de pilotage, devenu groupe d’accompagnement, a pour mission de soutenir, stimuler, outiller les communautés éducatives afin que notre Enseignement catholique soit toujours plus :

• un lieu d’enseignement et de participation à une vie commune, un lieu où tous, élèves, adultes, se sentent en sécurité, trouvent leur place, se connaissent, se respectent mutuellement et vivent ensemble comme des frères (domaine 1 du projet diocésain).

• un lieu privilégié d’éducation et de formation globale où chacun acquiert des savoirs, vit un parcours adapté à ses capacités, ses aspirations et développe son potentiel d’humanité (domaine 2 du projet diocésain).

• un lieu d’ouverture de tous aux réalités et défis du monde, un lieu d’initiatives et d’engagement où chacun apprend à être responsable de ses frères (domaine 3 du projet diocésain).

À cette fin, les domaines à explorer sont nombreux, qu’ il s’agisse de l’éveil à l’intériorité ou à la dimension spirituelle, de la formation morale, du sens de la responsabilité et de l’engagement, de l’éducation à la liberté et à l’autonomie, de la reconnaissance et de la prise en compte du travail sur les intelligences multiples, de la pédagogie différenciée, de l’éducation affective, relationnelle et sexuelle, de la relation avec les familles, de la réflexion sur une manière de vivre les réformes et de mettre en œuvre les programmes scolaires en vigueur qui fasse grandir l’humanité dans la personne de chaque élève, de l’évaluation, de la formation à l’esprit critique, de la sensibilisation aux grandes questions d’actualité de l’imprégnation de nos pratiques éducatives de notre projet chrétien d’éducation, etc.

Nombreuses également sont en ces domaines les initiatives déjà prises, les expériences tentées, les réussites obtenues. Il s’agira donc au cours de cette année d’inviter les équipes à les faire connaître, partager et mutualiser afin qu’elles constituent peu à peu un patrimoine commun auquel chacune pourra puiser pour enrichir et renouveler ses pratiques, participer ainsi au réenchantement de l’école auquel nous invite le Secrétaire général de l’Enseignement catholique et contribuer enfin à « faire toutes choses nouvelles ».
Cette invitation à « réenchanter l’école » et à « faire toutes choses nouvelles » s’incarnera également dans la proposition, adressée à tous, de vivre un « rendez-vous de la fraternité », temps de rencontre et d’échange, temps de partage d’une parole libre, authentique, respectueuse et efficiente pour relire le présent et imaginer l’avenir, à la lumière de la Parole.

Régis Tournus
Directeur diocésain de l’Enseignement catholique de la Drôme

Devenir enseignant dans l’Enseignement catholique en Drôme



L’ISFEC des Alpes est chargé d’assurer la formation initiale des professeurs des écoles dans l’Académie de Grenoble pour les établissements privés sous contrat avec l’État.
L’institut est en contrat avec l’Etat. Il est également missionné par l’Enseignement Catholique. Il dispense une formation universitaire sous la forme d’un master des métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Il assure également des temps de formation continue auprès des personnels du premier degré dans l’Académie de Grenoble et au-delà.

Les étudiants de master 1 et de master 2 suivent des cours dans les diverses disciplines qu’exige leur polyvalence dans l’enseignement du premier degré. Ils bénéficient d’un accompagnement personnalisé tout au long de l’année.
De plus, tout au long du master, ils sont au contact de la pratique enseignante par des stages qui permettent de consolider un projet professionnel, d’observer des enseignants en poste et de prendre en charge une classe.
Enfin une préparation au concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) est intégrée au master.

Pour en savoir plus ou s’inscrire à l’ISFEC des Alpes :

- isfecdesalpes.fr

- accueil isfecdesalpes.fr

- 04 76 42 22 31

Les nouveaux chefs d’établissement de la rentrée 2016-2017


Aurélie Béclin prend la direction de l’école François Gondin à Chabeuil.

Originaire du Pas-de-Calais où elle a enseigné pendant dix ans dont six ans à la direction d’une petite école rurale, Aurélie Béclin rejoint le Diocèse de Valence pour diriger l’école François Gondin à Chabeuil.

« Je suis heureuse d’arriver dans le diocèse et de prendre la direction de cet ensemble scolaire. C’est une nouvelle expérience qui s’annonce très enrichissante ! », explique-t-elle.

David Dedieu prend la direction de l’école Saint-Bonnet à Châteauneuf-de-Galaure
David Dedieu s’est formé à l’ISFEC des Alpes après deux années de suppléances. Titularisé Professeur des écoles en 2008, il a d’abord enseigné dans une classe de CM1-CM2 à l’école Sainte-Jeanne d’Arc à Saint-Jean-en-Royans, avant de rejoindre l’école des Maristes à Bourg-de-Péage, où il enseignait en CP jusqu’à cet été.
David Dedieu prend la direction de l’école Notre-Dame-de-la-Plaine à Chateauneuf de Galaure, où il enseignera également en classe de CM1.
« C’est une grande joie pour moi de participer à cette belle œuvre des foyers de charité fondée par Marthe Robin et le père Finet il y a plus de 80 ans. », se réjouit-il.

Mélanie Tortel prend la direction de l’école Jeanne d’Arc à Marsanne.

Professeur des écoles à Die de 2001 à 2003 puis à Montélimar en 2003-2004, Mélanie Tortel s’est ensuite formée pour devenir chef d’établissement.

Elle a dirigé l’école Saint-Jean-Baptiste à Allan puis a repris un poste d’enseignante à Allex pour s’occuper de ses deux enfants.
Elle reprend aujourd’hui une direction à l’école Jeanne d’Arc à Marsanne.

« J’aime beaucoup le côté relationnel de la fonction de chef d’établissement », explique-t-elle

Gilles Perrillat-Collomb prend la direction de l’école Chabrillan à Montélimar

Originaire de Haute-Savoie, Gilles Perrillat-Collomb est arrivé dans la Drôme en 2001 pour prendre la direction de l’école Saint-Jean-Baptiste à Allan. Trois ans plus tard, il est devenu chef d’établissement de l’école Jeanne d’Arc à Marsanne jusqu’à aujourd’hui.
Père de deux enfants, Gilles Perrillat-Collomb prend aujourd’hui la tête de l’école Chabrillan à Montélimar.
« Je suis très content de pouvoir travailler dans cet établissement où un premier très bon accueil m’a déjà été offert. », témoigne-t-il.

Bérangère Tock prend la direction de l’école Notre-Dame-des-Champs à Romans-sur-Isère.

Originaire du diocèse de Nice, Bérangère Tock a enseigné les treize dernières années à l’Institution Saint-Joseph de Roquebrune-Cap-Martin dans différents niveaux. En parallèle, elle s’est formée en l’Enseignement Spécialisé pour les enfants en difficulté et a été Tutrice de professeurs stagiaires pendant plusieurs années. Elle prend aujourd’hui la direction de l’école Notre-Dame-des-Champs, sous tutelle des Sœurs de la Charité, à Romans-sur-Isère.
« Je suis très heureuse de rejoindre ce groupe scolaire et d’intégrer le Diocèse de Valence ! », raconte Bérangère Tock.

Florence Reyne prend la direction de l’école Notre-Dame-de-l’Hermitage à Tain l’Hermitage

Drômoise d’origine et mère de deux enfants, Florence Reyne est professeur des écoles. Directrice de plusieurs établissements en Ardèche, depuis 1991, elle prend aujourd’hui la tête de l’école Notre-Dame-de-l’Hermitage à Tain l’Hermitage. Florence Reyne a suivi de nombreuses formations, entre autres sur les intelligences multiples, les dysfonctionnements ou l’évaluation, et vient de valider cet été le titre de dirigeant des organisations éducatives scolaires après deux ans de formation à l’ISFEC des Alpes.
« Je suis passionnée par mon métier d’enseignante, notamment permettre à chaque élève de progresser, ainsi que par le métier de chef d’établissement et j’ai à cœur de proposer des projets qui concernent l’ensemble de la communauté éducative. », témoigne-t-elle.

Julien Monghal devient chef d’établissement de Maristes à Bourg-de-Péage

Auvergnat, Julien Monghal est professeur des écoles de formation. Appelé à devenir chef d’établissement, il a dirigé pendant 15 ans un établissement scolaire dans sa région natale. Il a ensuite pris la direction de Notre-Dame-des-Victoires, établissement sous tutelle mariste, dans l’Allier.

Père de trois enfants, il rejoint aujourd’hui la Drôme avec sa famille, où il succède à la tête de l’établissement des Maristes à Bourg-de-Péage.






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP