Aujourd'hui 20 octobre nous fêtons : Sainte Adeline - Abbesse à Mortain (✝ 1125)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
« L’accueil des migrants est au cœur de la foi chrétienne »

Tel est le titre de l’article paru dans le Dauphiné Libéré le lendemain de la Journée mondiale des migrants qui cette année s’est déroulée dans la paroisse Saint-Jacques en Pays de Romans à Génissieux, le 29 janvier dernier. Et c’est bien ce que les participants à cette journée ont vécu : paroissiens, migrants, réfugiés, représentants d’associations confessionnelles ou non, collectifs d’accueil des migrants.


   

La célébration eucharistique, au cœur de notre foi, présidée par Mgr Michel, a commencé avec la projection du clip « J’ai marché jusqu’à vous » de Rachid Oujdi. Ce clip nous a donné à voir le parcours difficile des jeunes migrants isolés.

Voir le clip : https://www.youtube.com/watch?v=kvm...

Tous se sont ensuite retrouvés dans la salle Saint-Pierre autour d’un apéritif offert par la paroisse.

Un repas partagé a permis de goûter aux spécialités apportées par chacun.

Afghans, Erythréens, Irakiens, Africains, ou encore Albanais ont pu partager un peu de leur histoire en écho à ce qu’ils vivent aujourd’hui avec ceux qui les ont accueillis et qui les accompagnent.

« L’arbre à palabres » a vu éclore des feuilles sur les thèmes : « si j’avais un pinceau… si j’étais un sculpteur… si je me penchais sur le bord du monde… si les mots avaient des ailes… »

Un groupe « folk » grâce à la musique, la danse, les rires, les complicités a clôturé de manière festive cette belle journée de fraternité.

« Cela a été une belle journée, bien préparée pour la célébration, ainsi que pour le repas partagé et l’après-midi festive.

J’ai bien aimé le petit film au début de la célébration. Cela nous a permis tout de suite de nous sensibiliser en voyant la vie du migrant et de mieux vivre la célébration.

Le repas partagé et l’après-midi festive ont été très réussis. Bravo pour les questions-réponses, l’arbre à palabres et aussi pour le groupe « folk ». Bien sûr certains migrants n’ont pas pu venir, mais ceux qui étaient là étaient heureux de se rencontrer, d’échanger… Ils avaient le sourire, lorsqu’on parlait avec eux et lorsqu’ils dansaient. C’était fraternel. »

Danielle


[ Galerie photo ]



                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP