Aujourd'hui 21 novembre nous fêtons : Présentation de la Vierge Marie -

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Le Pape François nous explique ce que fut le Synode sur la famille
   

« Durant le Synode extraordinaire des évêques sur la famille, aucune censure préalable n’a été posée : chacun pouvait et devait dire ce qu’il avait sur le cœur, ce qu’il pensait sincèrement ». Voilà ce qu’a tenu à déclarer le Pape François ce mercredi matin lors de l’audience générale Place Saint-Pierre, alors que plusieurs thèmes abordés lors de cette assemblée continuent d’alimenter le débat et de donner lieu à des déclarations d’évêques et de cardinaux, provoquant parfois incompréhension et nouveaux questionnements sur des sujets épineux.

C’est ainsi que le Pape François a tenu, comme il vient de le faire dans un entretien récent sur un quotidien argentin, La Naciòn, a expliqué ce « qu’avait été ce Synode ».

« Avant tout, a tenu à préciser le Pape, j’ai demandé aux pères synodaux de parler avec franchise et courage, et d’écouter avec humilité ». Ce choix « pouvait-il prêter à discussions ? C’est vrai, ajoutait le Pape, mais toujours quand on cherche la volonté de Dieu, il y a différents points de vue et il y a la discussion. Ce n’est pas une vilaine chose, mais à condition qu’on le fasse avec un esprit de service. Cela aurait été une mauvaise chose que d’imposer une censure préalable. Et au contraire, chacun pouvait dire ce qu’il pensait », a rappelé le Pape.

Tous les documents du synode, trois jusqu’à présent, ont été publiés « dans la transparence », et on a fait le compte rendu du processus synodal mais aussi du travail en commissions. Tout s’est déroulé ’ cum Petro et sub Petro’, càd le Pape garant de tous. Une autre précision du Pape durant l’audience générale. Et de rappeler par ailleurs que le Synode n’est pas « un parlement, il représente certe l’Eglise mais la structure n’est pas parlementaire ». « C’est un espace protégé afin que l’Esprit Saint puisse opérer, et il n’a pas été le lieu d’affrontements entre factions mais bien d’un échange entre évêques ».

Le Pape remerciait ensuite les médias pour le travail mené avec attention, et les si nombreux articles, mais soulignait que « souvent les médias adoptent le style des articles sportifs, opposant en ce cas conservateurs et progressistes. » Et c’est pour cela « que je vais vous raconter le Synode ». « Certains d’entre vous me demanderont si les pères synodaux se sont disputés. Je ne sais pas, mais ce qui est certain c’est qu’ils ont parlé fort, ça c’est vrai, et c’est cela la liberté dans l’Eglise. »

« Je peux vous assurer, a ajouté le Pape, qu’au Synode sur la famille personne n’a mis en doute la doctrine de l’Eglise sur la famille, l’indissolubilité, la fidélité, l’ouverture à la vie. Cela n’a pas été touché ».

Source : http://fr.radiovaticana.va






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP