Aujourd'hui 12 octobre nous fêtons : Sainte Spérie - patronne de Saint-Céré (✝ (...)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Télécharger le texte de Yves Kerbrat
[ Commentaire audio ]
  • Ecoutez Yves Kerbrat
  • Depuis le site Rcf26
    Si le lecteur audio n’apparaît pas, mettez à jour "flash player" dans votre navigateur

    [ Pause musicale ... ]
  • Lygie Condomines de la Pastorale Collèges & Lycées, a choisi Kahil Chahine "Mektoub 2"
  • Ce morceau de musique sans voix, évoque le désert d’orient, un espace infini, aride où le moindre bruit fait signe, où l’on ne peut se cacher, où l’on se retrouve face à soi-même. Jésus est resté 40 jours au désert, il a expérimenté cette „nudité“.

    Facebook
      Vous aimez cet article?
      Partagez le.


      Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
    Lundi 10 mars 2014

    Cette semaine c’est Yves KERBRAT, Laïc en Mission Ecclésiale, responsable de l’Aumônerie étudiante et Adjoint en Pastorale Scolaire à la Cité scolaire Chabrillan à Montélimar, qui nous accompagnera dans cette « Pause Carême ».


       

    1ère lecture (Lv 19,1-2.11-18)

    « Tu aimeras ton prochain comme toi-même »

    Lecture du livre des Lévites

    Le Seigneur adressa la parole à Moïse :
    « Parle à toute l’assemblée des fils d’Israël ; tu leur diras : Soyez saints, car moi, le Seigneur votre Dieu, je suis saint.
    Vous ne volerez pas, vous ne mentirez pas, vous ne tromperez pas votre compagnon.
    Vous ne ferez pas de faux serments par mon nom : tu profanerais le nom de ton Dieu. Je suis le Seigneur.
    Tu n’opprimeras pas ton prochain, tu ne l’exploiteras pas : tu ne retiendras pas jusqu’au lendemain matin le salaire du journalier.
    Tu n’insulteras pas un sourd, tu ne mettras pas d’obstacle sur le chemin d’un aveugle : tu craindras ton Dieu. Je suis le Seigneur.
    Quand vous siégerez au tribunal, vous ne commettrez pas d’injustice ; tu n’avantageras pas le faible, tu ne favoriseras pas le puissant : tu jugeras ton compagnon avec justice.
    Tu ne répandras pas de calomnies contre ton compatriote, tu ne réclameras pas la peine de mort contre ton prochain. Je suis le Seigneur.
    Tu n’auras aucune pensée de haine contre ton frère. Mais tu n’hésiteras pas à réprimander ton compagnon, et ainsi tu ne partageras pas son péché.
    Tu ne te vengeras pas. Tu ne garderas pas de rancune contre les fils de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis le Seigneur ! »

    Psaume : Ps 18, 8, 9, 10, 15

    R/ Tes paroles, Seigneur, sont l’esprit et la vie.

    La loi du Seigneur est parfaite,
    qui redonne vie ;
    la charte du Seigneur est sûre,
    qui rend sages les simples.

    Les préceptes du Seigneur sont droits,
    ils réjouissent le cœur ;
    le commandement du Seigneur est limpide,
    il clarifie le regard.

    La crainte qu’il inspire est pure,
    elle est là pour toujours ;
    les décisions du Seigneur sont justes
    et vraiment équitables :

    Accueille les paroles de ma bouche,
    le murmure de mon cœur ;
    qu’ils parviennent devant toi,
    Seigneur, mon rocher, mon défenseur !

    Evangile (Mt 25, 31-46)

    Le Christ jugera les hommes sur leur amour pour les malheureux

    Acclamation : Louange à toi, Seigneur, Roi d’éternelle gloire ! Voici maintenant le temps favorable, voici maintenant le jour du salut. Louange à toi, Seigneur, Roi d’éternelle gloire ! (2 Co 6, 2)

    Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu

    Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « Quand le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, et tous les anges avec lui, alors il siégera sur son trône de gloire.
    Toutes les nations seront rassemblées devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres, comme le berger sépare les brebis des chèvres :
    il placera les brebis à sa droite, et les chèvres à sa gauche.

    Alors le Roi dira à ceux qui seront à sa droite : ’Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume préparé pour vous depuis la création du monde.
    Car j’avais faim, et vous m’avez donné à manger ; j’avais soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais un étranger, et vous m’avez accueilli ; j’étais nu, et vous m’avez habillé ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus jusqu’à moi !’
    Alors les justes lui répondront : ’Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu...? tu avais donc faim, et nous t’avons nourri ? tu avais soif, et nous t’avons donné à boire ?
    tu étais un étranger, et nous t’avons accueilli ? tu étais nu, et nous t’avons habillé ?
    tu étais malade ou en prison... Quand sommes-nous venus jusqu’à toi ?’
    Et le Roi leur répondra : ’Amen, je vous le dis : chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces petits qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait.’

    Alors il dira à ceux qui seront à sa gauche : ’Allez-vous-en loin de moi, maudits, dans le feu éternel préparé pour le démon et ses anges.
    Car j’avais faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’avais soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais un étranger, et vous ne m’avez pas accueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas habillé ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité.’
    Alors ils répondront, eux aussi : ’Seigneur, quand est-ce que nous t’avons vu avoir faim et soif, être nu, étranger, malade ou en prison, sans nous mettre à ton service ?’
    Il leur répondra : ’Amen, je vous le dis : chaque fois que vous ne l’avez pas fait à l’un de ces petits, à moi non plus vous ne l’avez pas fait.’

    Et ils s’en iront, ceux-ci au châtiment éternel, et les justes, à la vie éternelle. »


    - 1ère lecture (Lv 19,1-2.11-18)
    - Ps 18, 8, 9, 10, 15
    - Evangile selon saint Matthieu (Mt 25, 31-46)


    Il y a 3 commentaires sur le forum de cet article :

    - 10 mars 09:13 Isabelle Leveque
    Cette extraordinaire "pause musicale" accompagnant le livre des Lévites...Un moment parfait (...)

    - 10 mars 11:25 Nathalie FABRE
    Merci à Yves pour son beau commentaire et à Lygie pour cette pause musicale dépaysante et merci à (...)

    - 10 mars 14:22 Tiphaine Pevillier
    j’abonde en votre sens : cette pause musicale est sensationnelle.



    S'identifier pour participer à la discussion Si vous n'êtes pas inscrits, merci de demander votre inscription à l'aide de ce formulaire.




                    Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP