Aujourd'hui 20 octobre nous fêtons : Sainte Adeline - Abbesse à Mortain (✝ 1125)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Fond du vitrail à imprimer
Etiquettes à télécharger et à imprimer
Pièce vitrail - Dimanche 2 avril (à imprimer)
[ Commentaire audio ]
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Mercredi 29 mars (enfants)

Pour préparer le dimanche 2 avril avec les enfants.


   

MON JARDIN DE CARÊME...

LES PARENTS

La résurrection de Lazare(Jean 11,1-44)

- La résurrection chez les juifs du premier siècle : les juifs croyaient à la résurrection des morts à la fin des temps.
- Résurrection de Lazare : Lazare est ressuscité dans le sens de revenir à la vie. A la fin de sa vie il mourra comme tout le monde. La résurrection que nous promet jésus est d’un autre ordre.
- La vie éternelle : pour l’évangéliste Jean elle est synonyme de salut. La vie éternelle n’est plus une vie après la mort qui n’aurait pas de fin mais une vie éternelle qui commence ici et maintenant par la vie de foi. La vie éternelle devient la relation vécue pleinement avec Dieu dans l’aujourd’hui de nos vies mortelles. L’homme peut sans crainte affronter la mort naturelle, assuré par l’amour de Dieu qui lui ouvre un avenir.
- Marie : la tradition a rassemblé l’image de trois Maries pour n’en faire qu’une. Mais dans les évangiles, il y en réalité trois femmes qui portent ce nom : Marie de Magdala : une disciple qui suivait Jésus, Marie-Madeleine : la femme pécheresse et Marie de Béthanie : sœur de Marthe et Lazare.

Commentaire :
Le retour à la vie de Lazare est le dernier des sept signes et donne le sens de la venue de Jésus : nous permettre de vivre intensément notre vie.
Dans ce texte Lazare marche de la mort vers la vie, Jésus, lui, est en marche vers la mort (les autorités ont déjà décidé de le faire mourir).
Le problème énoncé dans ce récit est celui de la maladie. C’est en réalité le problème de tous les humains : la maladie et la mort. Nous rêvons tous d’un Dieu magique qui nous épargnerait l’épreuve de la mort. Jésus se sert de la maladie de Lazare pour nous dire que la mort n’est pas un anéantissement et qu’elle n’a pas le dernier mot. Jésus est le médiateur de Dieu, c’est par lui que Dieu va agir dans tout son éclat mais il doit, lui aussi, passer par la mort.
Retourner en Judée signifie aller vers la mort pour Jésus mais ce voyage ouvre une perspective de vie pour Lazare. A son arrivée, quatre jours après les évènements, le décès de Lazare ne peut être mis en doute. Pourtant, Jésus affirme à Marthe que la mort de Lazare peut être dépassée, pas comme le pense Marthe à la fin des temps mais ici et maintenant. La résurrection advient par la rencontre avec Jésus, par la foi en lui et par une vie vécue selon le modèle proposé par Jésus. La vie devient une existence naturelle et une existence ayant une authentique relation à Dieu et à nos frères. Il y a deux sortes de mort : la fin de la vie sur terre et toute rupture de relation à Dieu et aux autres. Ce chemin vers la vie éternelle, nous le commençons déjà aujourd’hui à travers nos relations fraternelles. Le Christ nous fait avancer sur ce chemin. La vie « éternelle » peut commencer dès maintenant et la mort ne pourra briser la relation avec Dieu.

Appropriation du texte :
Parfois, j’ai le sentiment que ma vie manque d’intensité. Avec Le christ, rien n’est jamais perdu, je peux sans cesse renaître à une nouvelle vie !

JE COMPRENDS

Le texte d’évangile du cinquième dimanche de Carême : La résurrection de Lazare (Évangile de Jean 11, 3-7- 20-27. 34-44 [Lecture brève]) :)

Deux sœurs envoyèrent dire à Jésus : « Seigneur, celui que tu aimes est malade. » En apprenant cela, Jésus dit : « Cette maladie ne conduit pas à la mort, elle est pour la gloire de Dieu, afin que par elle le Fils de Dieu soit glorifié. »
Jésus aimait Marthe et sa sœur, ainsi que Lazare.
Quand il apprit que celui-ci était malade, il demeura deux jours encore à l’endroit où il se trouvait. Puis, après cela, il dit aux disciples : « Revenons en Judée. »
Lorsque Marthe apprit l’arrivée de Jésus, elle partit à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus : « Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. Mais maintenant encore, je le sais, tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera. » Jésus lui dit : « Ton frère ressuscitera. » Marthe reprit : « Je sais qu’il ressuscitera à la résurrection, au dernier jour. »
Jésus lui dit : « Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela ? »
Elle répondit : « Oui, Seigneur, je le crois : tu es le Christ, le Fils de Dieu, tu es celui qui vient dans le monde. »
et il demanda : « Où l’avez-vous déposé ? » Ils lui répondirent : « Seigneur, viens, et vois. »
Alors Jésus se mit à pleurer. Les Juifs disaient : « Voyez comme il l’aimait ! » Mais certains d’entre eux dirent : « Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas empêcher Lazare de mourir ? » Jésus, repris par l’émotion, arriva au tombeau. C’était une grotte fermée par une pierre. Jésus dit : « Enlevez la pierre. » Marthe, la sœur du défunt, lui dit : « Seigneur, il sent déjà ; c’est le quatrième jour qu’il est là. » Alors Jésus dit à Marthe : « Ne te l’ai-je pas dit ? Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. » On enleva donc la pierre. Alors Jésus leva les yeux au ciel et dit :
« Père, je te rends grâce parce que tu m’as exaucé.
Je le savais bien, moi, que tu m’exauces toujours ; mais je le dis à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé. »
Après cela, il cria d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! » Et le mort sortit, les pieds et les mains liés par des bandelettes, le visage enveloppé d’un suaire. Jésus leur dit : « Déliez-le, et laissez-le aller. »

-  Explication :
Dans ce texte, ce qui est important c’est que la résurrection de Lazare n’est pas la même que celle de Jésus. Lazare revenu à la vie, vieillira et mourra quand son temps sera venu. Mais ce récit nous montre que la mort n’est pas la fin de tout et que ce n’est pas un obstacle infranchissable à l’amour de Dieu. Mais que veut nous dire Jésus à travers ce récit ? Il veut préparer ses disciples à sa propre résurrection et nous promet que, nous aussi, nous ressusciterons avec lui :

« Moi, je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra ; quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. »

JE JOUE

Amuse-toi à résoudre cette charade !

Mon premier peut être le scrabble, les cartes, les petits chevaux …
Mon deuxième est le participe passé du verbe "savoir"
Mon troisième peut être déserte
Le bus dépose ou prend des passagers lorsqu’il marque mon quatrième
Mon cinquième est le son de la dernière lettre de l’alphabet
Mon sixième c’est la tête du sanglier
Mon septième entoure de nombreux jardins
Mon huitième est le son de la 24ème lettre de l’alphabet
Mon neuvième est une charge électrique positive
Les coureurs du 110 mètres sautent par-dessus mon dixième
Mon onzième est une note de musique
On dit souvent de mon douzième qu’elle est trop courte

Et mon tout est une phrase que prononce Jésus


Réponse
}}</font> {Je suis la résurrection et la vie}

Pour ton jardin de carême, mets quelque chose qui représente la vie qui revient : sois imaginatif ! (si tu prends cette pause carême en cours de route, reporte-toi aux explications données le mercredi des Cendres).
N’oublie pas le petit écriteau :

« Lazare, viens dehors ! »

JE PRIE

Jésus,
Tu aimes Lazare
Et ton amour pour lui est plus fort que la mort.
Ton amour l’entraîne vers la Vie.
Jésus,
Je sais que tu m’aimes...
Dans mes moments difficiles,
Dans les moments où je crois qu’il est trop tard
Qu’il n’y a plus rien à faire,
Aide-moi, à te dire : "Seigneur, je crois en toi !"

JE GRANDIS

Jésus vient à notre rencontre et nous remplit de son amour. Aucun obstacle ne l’arrête. Avec tes parents, tes frères ou sœurs, tu peux faire les gestes ci-dessous qui montrent que Jésus peut venir vers chacun de nous ! (Source : Ils chantent Dieu de tout leur corps, Editions du Sénevé)






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP