Aujourd'hui 20 novembre nous fêtons : Saint Edmond le Martyr - roi d’Est-Anglia, (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
« Mia madre » récompensé par le jury œcuménique
   

Le festival de Cannes a refermé ses portes. Si le cinéma français a été à l’honneur du Palmarès cette année, c’est un réalisateur italien, Nanni Moretti, qui a été récompensé par le jury œcuménique, pour son film « Mia Madre ». Un film qui répond parfaitement aux critères de ce jury bien particulier, à savoir la dimension spirituelle et chrétienne qu’il contient. Le jury a souligné la finesse, imprégnée d’humour et d’espérance, avec laquelle le film aborde des thèmes à la fois graves et essentiels comme le deuil d’un proche. Deux mentions ont également été décernées aux films « La loi du marché » du français Stéphane Brizé. Ce dernier y présente sa critique prophétique du monde du travail et sa réflexion incisive sur certaines logiques marchandes qualifiées d’inhumaines.

L’autre mention va au film « Taklub », du philippin Brillante Mendoza, qui traite cette fois ci de la lutte contre la souffrance et la mort des individus qui survivent aux catastrophes naturelles. Pour la 41ème fois le jury œcuménique a posé un regard chrétien sur la sélection officielle : une manière d’encourager les réalisateurs à apporter une réelle réflexion et une dimension spirituelle à leur film. Jean Luc Gadreau, attaché de presse et ancien juré revient sur les raisons qui ont poussé les six jurés catholiques et protestants à désigner le film « Mia madre » comme celui répondant le mieux à leurs attentes.

Source : http://fr.radiovaticana.va






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP