Aujourd'hui 20 novembre nous fêtons : Saint Edmond le Martyr - roi d’Est-Anglia, (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Œcuménisme : le pape François a invité à dépasser « préjugés et fermetures »
   

Recevant en audience, jeudi 5 septembre, le catholicos de l’Église malankare-orthodoxe, le pape François a invité à dépasser « préjugés et fermetures » pour progresser sur le chemin de l’œcuménisme. Cette rencontre était le point d’orgue d’un déplacement de trois jours (4-6 septembre) au Vatican de S. S. Moran Baselios Mar Thoma Paulose II, primat de cette Église présente essentiellement en Inde.

Revenant sur les 30 ans de rapprochement entre l’Église malankare et Rome, le pape François a invité à regarder « avec confiance les pas accomplis, en dépassant préjugés et fermetures, qui font partie de la “culture de l’affrontement, source de division ? ». Il a ainsi demandé de laisser place à la « culture de la rencontre », terme qu’il affectionne tout particulièrement, afin d’œuvrer en faveur de la compréhension réciproque et de l’unité.

Cette rencontre s’inscrivait dans le cadre d’un déplacement de 3 jours au Vatican du catholicos malankar, qui a entrepris un voyage plus large à la rencontre de ses fidèles éparpillés en Europe. Il devait également être reçu, entre autres, au Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens.

Le rapprochement entre l’Église malankare et Rome a été marqué par la visite en juin 1983 du catholicos Baselios Mar Thoma Mathews à Jean-Paul II (1978-2005) puis par une nouvelle rencontre, en Inde cette fois, à Mar Elias, trois ans plus tard. Une commission mixte a ensuite été instituée, aboutissant en 1990 à la signature d’un accord. Cette commission poursuit aujourd’hui encore son travail, en vue d’une collaboration plus étroite entre les deux Églises.

Fondée, selon la tradition, par l’apôtre Thomas au Ier siècle, et forte de 2,5 millions de fidèles, l’Église malankare-orthodoxe doit être distinguée de l’Église syro-malankare orthodoxe, de même tradition mais sous la juridiction du Patriarcat syrien-orthodoxe d’Antioche et dont elle s’est définitivement séparée en 1975.

Avec Apic
Source : http://www.la-croix.com






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP