Aujourd'hui 23 novembre nous fêtons : Saint Clément Ier - Pape (4 ème) de 88 à 97 et (...)

Diocèse de Valence

Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Pèlerinage diocésain à Notre-Dame de Fresneau

Un anniversaire c’est important, c’est une fête, une occasion de rassemblement familial…
Nous venons de vivre cela à Fresneau lors du pèlerinage diocésain les 4 et 8 septembre à l’occasion de la fête de la nativité de Marie. Nous avons fêté l’anniversaire de sa naissance, la famille des chrétiens c’est réunie autour de notre évêque Pierre-Yves Michel, afin de louer le Seigneur pour ce cadeau qu’il nous a fait en nous confiant à sa maman. Nous sommes tous enfants de Dieu avec Marie pour mère.


   

Le dimanche 4 septembre une assemblée de tous âges, avec de nombreuses familles, a assisté à la célébration présidée par notre évêque puis repas à la maison Saint-Joseph pour ceux qui le désiraient et pique-nique pour d’autres. Le site du sanctuaire était rempli de vie, de discussions de jeux de chants.

Le jeudi 8 septembre une assemblée plus âgée a été rajeunie par la présence de deux classes de l’école Jeanne d’Arc (de Marsanne) qui étaient venues entourer Mélanie Tortel, nouvelle directrice qui, ce jour-là, a reçu sa lettre de mission des mains de Monseigneur Michel.

Lors de ces deux journées, nous avons prié et chanté Marie, nous nous sommes confiés à elle dans l’intimité de notre cœur. Marie mère de miséricorde, tellement aimante et à notre écoute. Comme nous l’a rappelé monseigneur Michel, Marie mère de Miséricorde, se fait proche des tous petits, des humbles de cœurs. C’est vraiment le chemin qui nous mènera vers le Père. Que chaque jour de notre vie soit riche d’une multitude de petites choses insignifiantes offertes par amour pour notre prochain.

En cette année de la Miséricorde nous avons cheminé sur le chemin que Marie nous trace ‘’la première en chemin’’ ainsi lors du passage de la Porte Sainte nous avons déposé à ses pieds nos joies, nos peines, nos fardeaux, nos responsabilités, les personnes que nous aimons et celles que nous n’aimons pas assez… Comme l’a si bien dit le père Pierre Legendre, recteur du sanctuaire, en passant la Porte Sainte nous avons fait en sorte de déposer aux pieds de Marie ce qui nous entravait, qui nous empêchait d’être un homme nouveau, ainsi nous sommes ressortis plus légers, éclairés par le soleil resplendissant, lumière de l’amour du Christ dont nous devons à notre tour rayonner.

Catherine Ribot






                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP