Aujourd'hui 30 novembre nous fêtons : Saint André - Apôtre et martyr (✝ 62)

Diocèse de Valence

[ documents ]
Téléchargez le texte des soeurs Marie-Thérèse et Marie-Françoise
[ Commentaire audio ]
Ecoutez Soeur Marie-Thérèse et Marie-Françoise
Facebook
    Vous aimez cet article?
    Partagez le.


    Vous aimez ce site, dites le sur Facebook !
Vendredi 10 mars 2017

Cette semaine ce sont les sœurs du Carmel de Poët-Laval, qui nous accompagnent pour la Pause Carême



Saint Vivien
Soldat romain, martyr en Cappadoce (✝ 320)

   

Commentaire

Lorsqu’un juste renonce à sa justice pour faire le mal et qu’il en meurt, c’est à cause du mal commis qu’il meurt. ( Ez. 18, 26 )

Ce n’est pas la volonté de Dieu de voir la mort du méchant. Il veut la vie. (v 23). Or nous ne sommes plus sur le chemin du Christ quand nos actes et nos pensées nous éloignent de la vie.

Lorsqu’un méchant renonce au mal pour pratiquer la justice et l’équité, il fait revivre son âme. ( Ez. 18,27 )

C’est l’homme lui-même qui, en toute liberté, choisit le chemin de la mort ou de la vie .
Ce qui n’est pas juste assombrit notre vie, nous tire du côté de la mort. Nous le sentons bien, même dans les petites choses du quotidien. Il n’y a pas de balance où seraient pesées nos actions et nos pensées, bonnes ou mauvaises comme dans un commerce ; mais nous sommes appelés à ouvrir notre cœur d’où jaillira la vie sans demi- mesures.
"Car je vous le dis si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n’entrerez point dans le royaume des cieux ". ( Mt5,20)

« Lors donc que tu présentes ton offrande à l’autel, si tu te rappelles que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; alors seulement tu viendras présenter ton offrande. » ( Mt 5, 23- 24 )

Écoutons cet appel à la réconciliation qui nous engage à un retour vers nous-mêmes, vers nos façons d’agir, de vivre.
Elle nous ouvrira la voie de la rencontre de nos frères, dans l’amour du Seigneur.
C’est là que le Christ nous espère.

C’est à tout moment que nous pouvons commencer une vie nouvelle dans notre « ici et maintenant » en choisissant la vie à la suite du Christ. Si nous vivons de façon juste, dans l’amour, notre vie à tout instant peut s’apaiser et nous pouvons goûter l’éternité. Quelle joie si nous en sommes convaincus . Restons à l’écoute de l’Esprit qui fait jaillir la vie en nous.

Prions : Seigneur, aide-nous à faire ce premier pas et à persévérer sur ton chemin.

Soeur Marie-Thérèse et Marie-Françoise

Lecture

« Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant, et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite et qu’il vive ? »

Lecture du livre du prophète Ézékiel 18, 21-28

Ainsi parle le Seigneur Dieu :
Si le méchant se détourne de tous les péchés qu’il a commis,
s’il observe tous mes décrets,
s’il pratique le droit et la justice,
c’est certain, il vivra, il ne mourra pas.
On ne se souviendra d’aucun des crimes qu’il a commis,
il vivra à cause de la justice qu’il a pratiquée.
Prendrais-je donc plaisir à la mort du méchant
– oracle du Seigneur Dieu –,
et non pas plutôt à ce qu’il se détourne de sa conduite
et qu’il vive ?
Mais le juste, s’il se détourne de sa justice et fait le mal
en imitant toutes les abominations du méchant,
il le ferait et il vivrait ?
Toute la justice qu’il avait pratiquée,
on ne s’en souviendra plus :
à cause de son infidélité et de son péché,
il mourra !
Et pourtant vous dites :
« La conduite du Seigneur n’est pas la bonne. »
Écoutez donc, fils d’Israël :
est-ce ma conduite qui n’est pas la bonne ?
N’est-ce pas plutôt la vôtre ?
Si le juste se détourne de sa justice,
commet le mal, et meurt dans cet état,
c’est à cause de son mal qu’il mourra.
Si le méchant se détourne de sa méchanceté
pour pratiquer le droit et la justice,
il sauvera sa vie.
Il a ouvert les yeux
et s’est détourné de ses crimes.
C’est certain, il vivra, il ne mourra pas.

Psaume

Ps 129 , 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8

R/ Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?

Des profondeurs je crie vers toi, Seigneur,
Seigneur, écoute mon appel !
Que ton oreille se fasse attentive
au cri de ma prière !

Si tu retiens les fautes, Seigneur,
Seigneur, qui subsistera ?
Mais près de toi se trouve le pardon
pour que l’homme te craigne.

J’espère le Seigneur de toute mon âme ;
je l’espère, et j’attends sa parole.
Mon âme attend le Seigneur
plus qu’un veilleur ne guette l’aurore.

Oui, près du Seigneur, est l’amour ;
près de lui, abonde le rachat.
C’est lui qui rachètera Israël
de toutes ses fautes.

Évangile

« Va d’abord te réconcilier avec ton frère »

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 20-26

En ce temps-là,
Jésus disait à ses disciples :
« Je vous le dis :
Si votre justice ne surpasse pas
celle des scribes et des pharisiens,
vous n’entrerez pas dans le royaume des Cieux.
Vous avez appris qu’il a été dit aux anciens :
Tu ne commettras pas de meurtre,
et si quelqu’un commet un meurtre,
il devra passer en jugement.
Eh bien ! moi, je vous dis :
Tout homme qui se met en colère contre son frère
devra passer en jugement.
Si quelqu’un insulte son frère,
il devra passer devant le tribunal.
Si quelqu’un le traite de fou,
il sera passible de la géhenne de feu.
Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande à l’autel,
si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,
laisse ton offrande, là, devant l’autel,
va d’abord te réconcilier avec ton frère,
et ensuite viens présenter ton offrande.
Mets-toi vite d’accord avec ton adversaire
pendant que tu es en chemin avec lui,
pour éviter que ton adversaire ne te livre au juge,
le juge au garde,
et qu’on ne te jette en prison.
Amen, je te le dis :
tu n’en sortiras pas
avant d’avoir payé jusqu’au dernier sou. »


- Au livre du prophète Ézékiel 18, 21-28
- Ps 129 , 1-2, 3-4, 5-6ab, 7bc-8
- Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 5, 20-26





                Hébergement: C.E.F | Suivre la vie du site RSS 2.0 | SPIP